Samuel Moss est commandant à la brigade criminelle de Lazillac-sur-Mer, station balnéaire (fictive) de Normandie.

Ses parents, William et Béatrice ayant mystérieusement disparu en République dominicaine alors qu'il n'avait que dix ans, Samuel Moss a été élevé par sa grand-mère paternelle "Twiggy".

Depuis, il vit dans la maison familiale, à quatre kilomètres de Lazillac, sans en avoir changé la décoration, avec l'espoir secret d'élucider un jour cette disparition.

Célibataire sans enfant, trois fois divorcé, la quarantaine, les cheveux courts, bruns mais grisonnants par endroits, le visage énergique et les yeux bleus, il est un séducteur qui s'habille décontracté (mais tendance), et qui roule en Triumph TR3 British Racing Green de 1957.

Étant aussi enseignant à l'institut de criminologie et de droit pénal de Lazillac, il est à la brigade un enquêteur hors du commun qui a le privilège de choisir les dossiers qu'il désire traiter. Car Samuel Moss est fasciné par les meurtriers qui ont élevé le crime au rang d'art, et s'est spécialisé dans les crimes insolubles dits parfaits. Ses trois lois sont ainsi les suivantes :

  • Première loi : Le crime parfait existe.
  • Deuxième loi : Le crime parfait n'existe pas.
  • Troisième loi : L'enquêteur doit donc concentrer ses efforts non pas sur le crime mais sur le criminel.

Maniaque de la propreté et du rangement, hypocondriaque, ne pouvant pas s’empêcher de réparer tout ce qui est cassé, Samuel Moss est bourré de TOC et de névroses, et se montre peu en phase avec la société. Il aime travailler seul et adopte sur les scènes de crime un comportement souvent déstabilisant et arrogant.

Néanmoins, c'est sous les ordres de la commissaire divisionnaire Elvire Duteil qu'il se voit contraint de travailler en équipe avec le capitaine Cheyenne Calvera, trentenaire d'une beauté sauvage nouvellement mutée à Lazillac.


Les romans de Laurent Scalese où apparaît Samuel Moss sont :

  • Je l'ai fait pour toi (2017)